La faune de la principauté

En plus de deux chats, la principauté abrite un escargot qui s’appelle Robert.

Robert l'Escargot

Je ne sais plus où j’ai rencontré Robert, c’était forcément quelque part dans Paris, mais ni dans un parc, ni dans un square ; sinon la Principauté ne lui aurait pas proposé le statut de réfugié.
Et je me souviens plus non plus quand c’était, mais ça doit bien faire 2 ou 3 ans.
Il est très costaud, Robert, il a même survécu à la sécheresse du printemps 2007, et au gel de cet hiver (contrairement au ficus tomaticide).
Robert est très discret. Il vit sur le balcon, on le perd de vue pendant environ 363 jours, et ensuite on le croise. L’autre jour, il était caché dans l’arrosoir. Comme il coulait mal, j’ai regardé et j’ai trouvé Robert.
Aujourd’hui, il était à côté du gros pot où il y a la rhubarbe et la clématite Montana. Je crois qu’il faisait ses petits besoins quand je l’ai dérangé pour la photo…
Désolée, Robert…

PS : quand ça sera plus la crise, faudra vraiment que j’achète un vrai appareil-photo, hein…

11 réflexions sur « La faune de la principauté »

  1. Est-ce que LJVD pourrait me réexécuter la requête suivante, SLP. Il semble qu’elle ne soit pas passée :
    Robert, si tu nous lis…’, 1139, ‘2009-04-23 13:43:22’, ‘LPuteaux-151-43-18-4.w217-128.abo.wanadoo.fr’, ‘217.128.210.4’, ‘1’)

    🙂

  2. La Trollette > C’est vrai, faudrait que je fasse compter Robert !

    Krysalia > Ouais, moi aussi, ça m’étonne…

    FreZ > Euuuuh… Je crois qu’on peut pas vraiment poster des images et autres gaudrioles un peu techniques dans les commentaires…
    Mais si tu parles encore de beurre persillé devant Robert, je te banne ! (J’invente des mots si je veux !)

  3. c est comique parce que mon Robert a moi a aussi sa coquille pour s’y réfugier…il me laisse rentrer dedans des fois! hi…fait chaud la-dedans!!

  4. Les chats, ça ne remarque pas ce qui se déplace lentement, je crois… En tout cas, depuis le temps, s’ils bouffaient des escargots, Robert ne serait plus là pour le dire.
    Ou alors, ils savent qu’il est là, et ils s’en foutent….
    Ou bien ils bavardent quand ils se croisent, et ils vont boire des coups sous la glycine, va savoir…

  5. Et bien Robbert il se plairait bien dans mon potager où il y a des salades par centaines des radis et de la rhubarbe…Bref Robbert tu peut passer tes vacances chez moi mais tu devra partager le garde manger avec la maîtresse des lieux …Chlorophile la tortue

  6. C’est vrai, il a un air à la Robert Mitchum ou Mi-atchoum lorqu’il est enrhubé. C’est beau une telle longévité chez l’escargot. Moi j’ai bien une expérience particulière a raconter sur les coïts de tortues, mais à l’époque je n’avais pas encore mon numérique ! Tchaooo

  7. Bonjour Robert. Je t’aime bien, tu me fais rire. Moi aussi je m’appelle Robert. Une fois aussi j’mé steak-haché dans l’arrosoir mais je pouvais plus sortir la tete. A cause de l’anse.
    Robert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *