17 réflexions sur « Je sais pas vous… »

  1. Ca me parait un bon jour pour refaire la déco ! Fin de l’ère du marron glacé, place aux couleurs de printemps !
    Nan ? ah…

    😉

    (oups ! preums ! lalalala)

  2. Je pourrais difficilement te remonter le moral parce que moi aussi, je me trouve fatigante, limite insupportable… tu veux partager avec moi une petite crèpe au Nutella?

  3. Ah comme on dit chez nous, en Roumanie : la bonne fatigue sourit aux audacieux ! Euh, non. Plutôt : la bonne fortune fatigue les crayonneux. Quoique… Mmhh. Voyons. A moins que ce ne soit : Un bon sourire réveille les gens soucieux. Non non c’est pas ça !
    Bon ben disons (alors): une bonne audace fatigue les sourcilleux.

  4. La blague absurde (j’en ai plein dans mon placard)

    Deux oeufs dans une poêle, sur un feu.

    L’un dit à l’autre "’woah, fait chaud ici !"

    L’autre : "Ahhhhhhhhh ! Au secours ! Un oeuf qui parle !"

    PS. Elle est bien mieux avec le son.
    PPS. Quelqu’un de bien m’a dit très justement un jour. "La situation est délicate, mais pas désespérée". On fonde un club quand tu veux. Merci pour tout votre altesse. Vraiment.

  5. alors ici aujourd’hui la neige a fondu.
    dingue non ?
    ben fallait pas demander hein.

    la blague du jour:
    un type commande un expresso au comptoir d’un café, le boit, demande combien ca fait : 3 euros.
    il pose avec soin une piece d’un euro tous les 2m sur le loooooong comptoir.
    le barman ramasse les pieces, pas tres content.
    toute la semaine, le type revient et fait pareil.
    une piece tous les 3m.
    le barman commence a devenir dingue.
    le lundi suivant le type arrive, commande son café, le boit, et paie avec un billet de 5.
    Le barman jubile YEEESSS MOUAHAHAH tiens connard, ta monnaie, regarde.. et il court poser 2 pieces d’un euro a chaque bout du bar.
    Le type le regarde, lui sourit, sort un euro de sa poche et dit "un autre café s’il vous plait".

    je t’avais dit qu’il fallait pas demander.

  6. Moi c’est plus les autres qui me fatiguent 😉

    Désolé j’ai pas de blague mais tout à l’heure j’ai vu un gars courir après son chapeau poussé par le vent sur au moins 30 mètres.
    (raconté ça donne rien mais à voir ça vaut un Buster Keaton !)

  7. Dis ta Majesté, tu sais quand c’est le retour du Jedi ?
    é bin c’est juste entre le mercredaille et le vendredaille.
    arhummmm, mouiii, bon, c’est gentillet quoi…

  8. – Veux-tu tout d’suite viendre mette ton chandail, parce qu’assise par terre à ruminer des z’idées noires avec le temps qui fait, c’est mal commode et tu vas finir par attraper mal !

    (C’est pas dieu possible de m’avoir flanqué une gamine pareille, une véritable tête de mioule.)

    – Ah la la ! C’est vrai hin Mame Henriette pas plus tard qu’hier, elle a failli nous quitter pour aller chez les roumains, vous vous rendez compte des roumains !

    – Ah quelle époque tout d’même ! Tiens j’ai ma jambe qui m’fait mal, c’est signe de pluie !

    – Princessssssss, rentreeuuuuuuuuu bon sang de bonsoir !

    – Fernannnnnnnnnd j’y arrive pas avec c’t’enfant ! Diz’y donc toi à la gosse qu’à force de dessiner, elle va d’venir pas bien.
    (aparté) C’est comme les gens qui lisent trop, ben y d’viennent cinglés qu’elle m’a dit la soeur de ma belle-soeur, qu’est bien instruite au demeurant. Ah c’est la barbe, c’t’enfant !

    (soupir) – M’enfin c’est pas pour dire Mam’euuuu Henriette, mais ma p’tite Princess malgré tout, elle a un sacré coup de crayon tout d’même !

  9. Tiens, un concours de la blague stupide 🙂

    C’est l’histoire d’un homme qui rentre dans un café. Plouf !

    J’avoue que je l’aime bien. De toutes façons, dès qu’il s’agit de café…

  10. dans la porte du frigo, y’a les oeufs qui discutent.

    – hé, regarde, il va pas bien le mec à l’autre bout là, le dernier, il à l’air bizarre "
    – han ouais, t’as raison ! ( il se penche vers le troisième ) hé regarde, on dirait qu’il est malade lui au bout, urk !
    – rhollala il est verdâtre ouais, tu crois que c’est contagieux ? hé toi regarde …

    et ainsi de suite jusqu’à l’avant dernier, qui regarde le dernier à sa gauche qui a en effet un air bizarre…

    puis l’avant dernier se tourne vers l’oeuf à sa droite et lui dit : " mais t’es trop C0N toi, c’est un kiwi ! "

  11. Parler d’autres choses? ben ça tombe bien c’est justement pour ça que je venais:
    Je voulais parler des droits d’auteurs pour les artistes du net.
    J’adorre tes crobarts et il ne m’était pas encore venu à l’esprit de te les emprunter mais j’illustre couremment mes blogs d’images piquées sur le net. Grace à une discussion sur un autre blog je viens de réaliser que j’étais hors la loi.
    J’aurais beaucoup aimé qu’en tant qu’artiste du net tu nous explique comment tu imaginais idéalement que l’on puisse ou non utiliser tes images.
    Est-ce qu’elles sont absolument interdite de reproduction comme je le comprend personnelement quand il s’agit de photos de personnes (soi-même, amis, enfants)?
    Je pense que non puisque j’ai lu l’exemple de cette américaine à laquelle tu vas faire un joli dessin.
    Pour un usage commercial je concois également que toute oeuvre mérite gratification parfaitement justifié. Par contre pour une apparition sur un blog? Avec tes références et un lien vers ton blog ça suffit ou alors tu préfères qu’on évite?

  12. MiniFrez était malade lundi soir. Frez l’emméne le soir chez le toubib. Ils rentrent , et un peu plus tard je demande à la gamine, alors qu’est ce que tu as ? il faut dire qu’à mon travail on m’avait dit que la petite avait les oreillons , je n’y croyais pas beaucoup, et Marie qui me répond . " j’ai une frangine ", mais " Marie cela n’exciste pas cette maladie.
    " si tu ne me crois pas demande à papa "
    Elle avait une rhino, mais elle a mélangé l’angine et la rhino , ce qui devint une frangine. Voilà c’était juste pour te faire marrer un coup car moi sur le moment j’ai beaucoup ri

  13. tiens, c’est Pouky qui l’a écrit sur mon blog l’autre jour quand j’étais pas au top de ma forme moi non plus 🙂

    Un patient gravement malade est à l’hôpital. La famille est réunie dans la salle d’attente. Un médecin entre, fatigué et dit désolé : ” Je vous apporte de mauvaises nouvelles. L’unique chance de survie est une greffe de cerveau. C’est une opération expérimentale, très risquée et dont les frais seront totalement à votre charge. ”

    La famille reste abasourdie. Un des membres demande : ” Combien coûte un cerveau ? ”
    ” Ca dépend, répond le médecin, 5000 Euro pour un cerveau d’homme, 200Euro un cerveau de femme ”

    Alors un long moment de silence s’installe. Les hommes de la famille se retiennent de rire et évitent de regarder les femmes.

    Un curieux ose quand même poser la question : ” Docteur, pourquoi une telle différence de prix ? ”
    Le docteur sourit face à une telle question, puis répond : ” Les cerveaux des femmes coûtent moins, car ce sont les seuls à avoir été utilisés ”

    huhuhu 🙂 gros bisous à notre princessitude préférée!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *