Carnet de voyage lamentable

PrincessH est nulle en carnet de croquis, elle dessine dedans une fois tous les 2 ans pendant 10 mn environ. Tout le reste, c’est sur des feuilles volantes ou des fragments de calque ; et après, elle découpe le morceau qui l’intéresse, et jette le reste.

Elle aussi très nulle en carnet de voyage.
D’abord parce qu’elle ne voyage que si on la tracte. Ensuite, parce qu’elle trouve ça fatigant, et qu’il y a un paquet de trucs qu’elle sait pas dessiner.
En plus, comme elle voyage forcément accompagnée, puisque d’elle-même elle est pas cap’, tout le monde la voit dessiner et veut voir ce qu’elle a fait, même si c’est raté.
Or PrincessH a horreur qu’on la regarde dessiner. Ça doit être pour ça qu’elle évite soigneusement de faire des bouquins qui l’obligeraient à aller faire des signatures à Montreuil, Angoulême, ou la Garenne-Bezons.

Mais bon, en 95, elle a été traînée à New-York, par ses frères, ses cousins, et sa tante Françoise qui y exposait sa peinture.

Départ pour New-York

 

8 réflexions sur « Carnet de voyage lamentable »

  1. Or, pas hors, c’est vachement plus précieux. (5ème paragraphe)

    -notafish
    membre de la brigade principautière des fôtes d’horreur tôt graphes (et accessoirement membres de l’association des 60 millions de PrincessH-o-lecteurs – cf. Frez précedemment)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *