Zut, j’ai pas de titre…

Moi, j’aime pas travailler sur fond blanc. Je le fais surtout parce que je suis obligée, sinon ça pose des problème de mise en page, de photogravure, de lisibilité, d’impression, and all that jazz…
Alors même si ma nature profonde me pousse à préférer des fond genre tabac ou chocolat noir, la plupart du temps, je garde ça pour mon amusement personnel .

Pendant l’ère anté-numérique, j’ai fait des essais pour trouver une solution intermédiaire. Mais c’était extrêmement difficile à maîtriser techniquement… Surtout que j’ai tenté d’autres gammes de couleur, genre ce orange et ce bleu qui déchirent la rétine…. :-/…
T’façon, ça pouvait pas marcher, parce que quand je travaille sur du foncé, je pense lumière, et que je travaille sur du blanc, je pense couleur. Et fondamentalement, je suis pas une coloriste…

Mais sinon, j’aime bien la construction de l’ensemble.

 

Décibel

Et modelage in progress is still on, chez Queenofclay

9 réflexions sur « Zut, j’ai pas de titre… »

  1. C’est très parlant 🙂

    Mais vois-tu comment on est fait, en voyant ce dessin, j’ai immédiatement pensé auxfamilles de sans-papier qui vivent tous en s’entassant dans un seul chambre d’hôtel où il y a aussi le cabinet de toilette ou la douche…

    Faut que je change 🙂

  2. Hihi j’aime beaucoup ton traite des blancs "sanitaires", tu es une grosse menteuse quand tu dis que tu geres mal les couleurs!
    Je vais envoyer cheri zieuter ton post pour qu’il comprenne bien qu’il faut qu’on demenage avant l’arrivee du bebe, la salle de bain est trop petite!! 😉

  3. Krysalia > Oui, le cri du nourrisson ou du petit qui sait pas encore parler et dire ce qui ne va pas, y’a rien de pire, je crois…

    Cali > Dynamique, ça oui, mais je suis juste à la limite de trouver les couleurs gueulardes..

    Pascale > Mon petit frérot, il a 45 ans cette année, alors ça lui a passé.

    FreZ > Des fleurs ? Où ça ?… Ah oui ! Alors juste une, hein ? :-)))

    Zelda > Si ça marchait comme ça, ça serait le rêve, mais non, ça le fait pas. La couleur du fond influence tout, et conditionne le choix de celles qu’on utilise dans l’image elle-même.
    Alors si on la change une fois que c’est fini, ça déséquilibre tout…

    Akynou > Moi aussi, ça me fait penser aux sans-papiers, mais aussi à tous les gens à qui ont dit qu’il faut faire des enfants et consommer pour soutenir l’économie, sans leur donner la possibilité d’avoir un logement décent et les moyens d’un quotidien digne…

    Del4yo > Oui, les blancs des sanitaires, je suis pas mécontente. Mais c’était pas de la tarte d’empêcher le jaune de la sous-couche de remonter dans le blanc… Et je dis pas que je gère mal les couleurs, c’est surtout que ça me demande vachement d’efforts et de réflexion, parce que chez moi, la couleur, c’est pas spontané. Alors que pour le dessin, je réfléchis pas.

    Ça m’arrive souvent de dessiner un truc, et au moment de passer à la couleur, je me rends compte que je n’y ai absolument pas pensé en le faisant, et que je sais pas du tout quoi faire.
    Le vieux crobard que j’ai publié dans le post précédent en est un exemple type… Même 20 ans après, je ne sais pas comment le colorier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *