Question existentielle 3 : Dessiner sans modèle

C’est pas hyper fastoche.
On a rarement une fildefériste qui traîne à la maison et 12 mètres de plafond pour la regarder par en dessous.
J’ai beaucoup de mal avec le raccourci du cou et du menton, alors je lui ai mis une cagoule.

La troisième fildefériste

6 réflexions sur « Question existentielle 3 : Dessiner sans modèle »

  1. Vous me flattez, mes bons zamis !

    (Performance, performance… je suis pas sûre que j’arriverais à dessiner un homme dans la même position… Faudrait que j’essaye.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *