De la nature obsessionnelle des petits détails…

L’ennui avec le numérique (j’en ai peut-être déjà parlé), c’est qu’on travaille sur des grands écrans et, forcément, on zoome à mort sur ce qu’on fait.

Alors on perd un temps fou à bidouiller des détails microscopiques ou on corrige des imperfections infinitésimales, que personne ne remarquera jamais, même pas les machines qui vont imprimer la couv d’un magazine qui fait 15cm de large.

Couverture pour le Magazine Energies, Conseil Général de l'Eure.

Couverture pour le Magazine Energies, Conseil Général de l’Eure.

Des fois, je me bafferais.

 

5 réflexions sur « De la nature obsessionnelle des petits détails… »

  1. C’est les toilettes dans le point du « i » ?….. je n’arrive pas à voir s’il reste une ou deux feuilles sur le rouleau. Pas assez de détails…; 😉

  2. Oui, c’est les toilettes ! J’ai failli mettre un personnage dedans, mais y’avait vraiment pas la place. Donc, c’est des toilettes où les hommes vont devoir s’asseoir au lieu d’arroser partout !

    Pour les rouleaux, t’as raison, j’aurais dû prévoir un local technique pour stocker les fournitures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *