Le Marsupilami Polaire

Marsupilami Polaire

Un petit clin d’oeil à Taïkan Akita !

J’avais dessiné ça pour le trombinoscope d’un forum que j’ai fréquenté à une époque, parce qu’on y rigolait bien.

C’était y’a longtemps, pas la peine de me chercher là-bas, j’y vais plus du tout depuis… des années !…

Ce sont mes premiers essais de coloriage numérique, je ne maîtrisais rien du tout et les outils n’étaient pas ce qu’ils sont devenus …

7 réflexions sur « Le Marsupilami Polaire »

  1. Vous avez vu cette manière d’attirer à soi le compliment ?… les outils étaient pourris, j’ai fait ça de la main gauche, je maîtrisais pas encore

    j’ avais que sept ans et demi…

    Moi j’dis que je ne ferai aucun commentaire… tiens.

  2. Méhhheu ! Copier Franquin, c’est quand même pas de la performance graphique, d’abord. Çui-là, il était fastoche.

    Mais j’en ai fait une série d’autres, et je te dis pas la gueule des dégradés, et comme ma grande maîtrise du formatage a dégommé certains dessins.

    Surtout avec ma méthode de travail habituelle, dont je te résume les grandes étapes :

    – je sais pas comment ça marche ce truc-là.

    -On doit sûrement pouvoir faire des trucs supers, mais j’ai pas le temps (ça me prend la tête grave) de lire le mode d’emploi.

    -je vais appuyer sur tous les boutons pour voir.

    -Oops. Planté.

    -Je rcommence.

    -Euuuuh. Le curseur i bouge plus là. C’est planté, ou il fait des claculs ?

    -zut, c’est tout foiré/ça a planté/faut tout recommencer, mais j’ai toujours pas le temps (ça me gave toujours grave) de lire le mode d’emploi.

    -Je rappuie sur tous les boutons, et je refais tout pareil, si ça a planté, c’est sûrement pas de ma faute.

    -Zut, c’est tout replanté.

    -Méééhhheuuu. Attends, je recommence pareil.

    -Ah oui. Ben ça doit pas être la bonne méthode alors.

    -Et si j’essayais de lire le mode d’emploi ?………………………………….. Bon, ben juste un pti peu alors. Allez ! Jusqu’à la page 4. Après, je fais une pause.

    -Hein ? quoi ?…. Non, je dors pas, je réfléchis sur la page 2 !

    – Bon, tant pis, je le lis pas, le mode d’emploi, et je continue.

    Comme ça, ça me prendra 3 fois plus de temps.

    Et ça sera moins bien que si je l’avais lu.

    Mais bon.

  3. Je me rappelle la déception absolue, le jour où j’ai appris que Franquin avait revendu les droits.

    Je trouvais justement génial qu’il les ait gardé "pour sa fille" (je crois que c’est ce qu’il disait).

    Comme si le Marsuplami était trop pur pour être confié à n’importe qui (ce qui a d’ailleurs donné lieu au superbe numéro de jonglage entre Franquin et Fournier pour les planches des premiers albums du "petit Breton", soit dit en passant).

    Et puis, 87, parution dans Libé, pendant l’été, si mes souvenirs sont bons (séquence "Papy se souvient de Verdun" ;-)).

    Je n’aurai qu’un mot : beuarkghl !

    Même l’arrivée de Yann n’a pas sauvé le navire…

    Quant au dessin annimé, c’est pathétique.

    Mais le pire, ce sont tous les produits dérivés, qui sont sortis depuis. C’est désolant.

    Je crois qu’il n’y a eu qu’une statue du Marsu agréée par Franquin, et fabriquée à partir d’un de ses dessins, bien sûr. Quasiment "taille réelle". Mon dealer de Bd en avait une, et veillait jalousement dessus.

    C’était : la minute d’étalage de confiture du Nours (mais si on cause de ma bête préférée, faut pas s’en étonner)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *