4 réflexions sur « L’avait pas de guibolles. »

  1. Ben du coup, l’avait pas d’S non plus 🙂

    Ce marrant, ce truc : du moment que les choses qu’il n’y a pas s’expriment généralement au pluriel (on parle là de ses deux guibolles), on a tendance à vouloir y mettre un S même quand il n’y en a pas.

    C’est angoissant.
    Presque autant que de ne pas avoir de guibolle. 🙂

  2. Mmmh…. Boïnk ! (Tombe endormie sur son bouquin de subtilités orthographiques et grammaticales.)
    T’façon, je suis déjà pas en état de comprendre l’expansion de l’univers chez Moutarde, alors je vais retourner regarder des fleurs et des p’tites souris chez la Trollette.

  3. C’est la plus parfaite expression des jambes en coton que j’aie vue.
    Elle n’a plus de cheveux à force de s’en faire, et des cernes qui font le tour de sa tête ? Elle donne envie de lui faire un calin pour lui dire que tout ira bien :/.

    frez> http://orthonet.sdv.fr/php/… , la règle est en fait plus souple que ça. L’idée c’est que si habituellement le signifié absent est pluriel, alors on gardera le pluriel dans la négation, puisque ça fait sens. regarde l’exemple qu’ils donnent dans le lien : ce commerçant n’a pas de clientS (parce que d’ordinaire un commerçant a des clients), cette maison n’a pas de toit (parce que d’ordinaire une maison à un seul toit).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *