La Famille, c’est un peuple

Ma grand-mère et moi.

A gauche, ma grand-mère maternelle. A droite, moi (oui, c’était ma période Bette Davis)(parce que quand j’étais aux Beaux-arts, on m’a fait vivre des trucs…)

Cet été, j’ai beaucoup vu ma famille maternelle.
Quand je dis beaucoup, ça faisait plus de 300 personnes. (Parce qu’il y en a plein qui ne sont pas venues).
Ce qui m’a frappé, c’est l’incroyable variété des gens : il y avait des grands et des petits et des jeunes et des vieux, bien sûr, mais aussi des européens variés, des chinois, des japonais, des africains, des gens qui vivent en Australie, d’autres en Amérique, d’autres en Indonésie, il y avait une bouriate, il y avait aussi plein de familles homo/parentales ou non… Et il y avait des gens qui se ressemblaient et d’autres pas, indépendamment des gènes en commun.
C’était un vrai regard sur le monde.
La preuve qu’on est tous le même peuple.


La photo de droite est d’Agnès Emonet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *