Inktober 2015 – 2/31 : Le PoissOgre

(C’t’incroyable, j’ai écrit 2016 partout. Non seulement je mets 2 jours à m’en rendre compte, mais personne n’a relevé. Mode correction on.)

Le truc intéressant avec ce challenge, c’est que je l’ai déjà fait. Donc il faut que j’évite de me répéter, et que je trouve de nouveaux thèmes. Et puis j’ai l’intention de travailler sur le retour du noir dans mon travail.
Et là, à ma grande surprise, ça me fait renouer avec un truc que j’avais un peu oublié. D’abord parce qu’on s’habitue, et ensuite parce que lorsqu’on travaille sur commande, on trouve des trucs pour contourner :
Quand on dessine, c’est jamais ce qu’on a dans la tête qui sort.
Quand j’étais gamine, ça m’énervait copieusement. Et puis avec le temps, j’ai cessé de le remarquer.
Et voilà que c’est revenu ! Alors j’ai commencé par des crayonnés, et j’ai gommé au moins15 versions… Vous avez failli voir un pianiste, un curé-spaghetti, un sprinter surgi du néant, un crapaud à mi-surface… Et rien ne prenait vraiment une forme acceptable. Et j’ai dû me forcer à stopper sur le FishOgre, sinon, j’y serai encore. Et même lui, il a fait que ce qu’il voulait.

Inktober2015-2 : Le PoissOgre - the fishOgre

The FishOgre

(Unbelievable ! Nobody noticed I wrote 2016 everywhere. Not even me.)

The interesting thing in that challenge is that I did it last year. So, I don’t want to repeat myself, I have to find new themes. And I intend to work on the return of black in my art.
But surprisingly, I was reminded of something I had forgotten. First, because you get used to it ; and then, when your work is mostly commissioned, you find ways to get around it :
When one is drawing, it’s never what is in one’s head that ends up on the paper.
I found that extremely irritating, when I was a kid. But as time went on, I stopped noticing.

And now, it’s there again ! So I tried sketching first, and I erased at least 15 versions… You missed a pianist, a spaghetti-priest, a sprinter running out of nowhere, half a frog on the surface… and nothing was shaping up in an acceptable form.
I had to force myself to stop on the FishOgre, or I would still be trying. And even though, he only did what he wanted to do.

2 réflexions sur « Inktober 2015 – 2/31 : Le PoissOgre »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *