Hihihi !

J’avais dit que je publierai l’autre dessin sur le vocabulaire psy, mais je me suis un ti peu barrée à la campagne.
Et voici que, dès mon retour d’un stage intensif de bavardage au coin du feu au fin fond de la Sologne, notafish me fait régresser au stade oral !

Après le colis de survie from Lafayette de Miss Lulu, et le friton de canard de Pintel, voilà que, ce matin, y’avait du jambon dans la boite au lettres….

Du jambon dans la boite aux lettres...

Il a l’air tout nu comme ça, mais en fait, y’a du plastique autour… On l’a pas encore essayé, mais on va étudier ça très soigneusement.
Et puis, y’avait aussi ça.

Et la marmotte, elle plie le papier...

A l’heure du goûter, on a un peu attaqué une des Zartherb, et ce soir devant la télé, on a mis une (très) grosse baffe à Kuhflecken…
Je suis d’accord avec toi, Kuhflecken, c’est sehr guuut !

Bon, va falloir que je mule à pomponne sous peine de déshonneur total, mais j’ai encore la tête dans le guidon, et en plus y’a salon du livre cette semaine…. /:-(

Mais j’y arriverai, un jour, j’y arriverai !

12 réflexions sur « Hihihi ! »

  1. Kuhflecken, non seulement c’est gut, mais le concept même m’a faite marrer. J’ai un aveu à te faire, j’en avais acheté deux, mais on a mis une baffe à l’autre. Ahem.

    Sinon, heureuse que le jambon ait passé la douane sans problème. Avec toutes ces lois européennes, on sait plus ce qui passe et ce qui ne passe pas. Ouf.

  2. Je dois pas être physionomiste! Au premier coup d’oeil j’ai cru voir la coupe transversale d’un chou rouge… Par contre, pour le chocolat, j’avais tout bon.
    Je n’ai plus qu’une seule question: il en reste? 🙂

  3. J’adore mettre des baffes. Heureusement, je suis bien élevée, alors je me retiens… Mais un jour, j’ai trouvé un malotru qui plongeait sa main dans le sac de ma mère, sans doute à la recherche de Kuhflecken. Ni une ni deux, je me suis approchée, je lui ai tapoté l’épaule genre : excusez moi jeune homme et je lui ai mis la baffe de sa vie. Comme dans les films.
    Et ça a été sehr guuut

  4. Ben le Célèbre LJVD aussi, il aime bien mettre des grosses baffes ! J’ai pas dîné à la maison hier soir, ni déjeuné aujourd’hui, pour cause de Salon du Livre à Montreuil, et y’a la moitié du jambon qui a déjà disparu !
    Donc, je viens d’attaquer l’autre morceau, pour au moins y avoir goûté, avant qu’il ne l’extermine. Eh bien, c’est délicieux.
    Et comme c’est du jambon cru fumé, je m’attendais à une texture qui m’oblige à mâcher des heures, avec mes petites dents de gamine à moi que j’ai… Et en fait, c’est tendre comme du beurre !
    Je comprends mieux comment il a pu engloutir un morceau d’une taille plus qu’honorable !
    Quant au chocolat, non non non, Méssieumédames, la gloutonnerie ne règne pas totalement : Ganze Haselnüsse est encore intacte, ainsi que la 2° Zartherb.
    Mais pour combien de temps ? Les Observateurs Internationaux s’inquiètent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *